Le blog

Catégories

Archives

Recherche

Le Brésil : ce grand pays du café

 

Brésil… Ces deux syllabes suffisent à réchauffer notre ciel gris d’octobre. Samba, foot, plage de sable fin, capirinhas : que demander de plus ? Eh bien une bonne tasse de café, car le Brésil est aussi le plus grand producteur d’Arabica au monde ! Aujourd’hui, on s’intéresse un peu plus à ce pays plein de ressources…

 café du bresil caracteristiques

 

Quelques chiffres pour commencer

Mettons-nous tout de suite dans l’ambiance avec quelques données chiffrées :

1er : Le Brésil est le premier pays producteur et exportateur de café (depuis 150 ans !)

51,4 millions de sacs (de 60kg) produits par le Brésil en 2016


27 000 km2
 : la surface dédiée aux plantations de café dans ce pays (quasiment la surface de la Belgique)

85% d’Arabica et 15% de Robusta

Entre 200 et 1300 mètres : l’altitude des plantations 

 

 

Un peu d’histoire

 

Le café est introduit au 18ème siècle au Brésil alors que le pays est encore une colonie portugaise, qui produit essentiellement de la canne à sucre.

A l’époque, le café est cultivé dans le pays voisin en Guyane, mais pas encore au Brésil. Alors pour diversifier les ressources de sa province du Grão-Pará en Amazonie, le gouverneur missionne un jeune militaire : Francisco de Mello Palheta.

 

Sa mission top secrète : ramener des semences ou des boutures de Guyane ! Vous pouvez l’imaginer, c’était  une opération périlleuse, et interdite, car la France interdisait la multiplication des caféiers pour ne pas perdre la main sur son précieux café.

 

L’histoire raconte que Francisco était un beau garçon, et qu’il aurait usé de ses charmes auprès de l’épouse du gouverneur de Guyane pour obtenir quelques plants. Malheureusement, les caféiers ne supporteront pas le voyage… sauf un ! Et c’est grâce à celui-ci que les brésiliens pourront obtenir les précieuses semences et démarrer la production de café dans le pays.

 

 Francisco-de-Melo-Palheta café du bresil introduction

 

Après les premières récoltes dans la région du Grão-Pará, le café brésilien est introduit dans le sud-est du pays. Et c’est là, grâce au climat plus tempéré et aux nouveaux investissements que la production va véritablement décoller.

En 1806 le Brésil exporte 120 tonnes, ce qui le hisse parmi les producteurs les plus importants au monde. Il deviendra premier producteur mondial en 1840.

Il faut bien garder à l’esprit qu’à cette période, le Brésil pratiquait l’esclavagisme. Les barons du café s’enrichissaient au détriment d’une main d’œuvre corvéable à merci. Il faudra attendre 1888 pour que le pays abolisse l’esclavage grâce à la pression de l’Angleterre !

 

esclave plantation cafe bresil

Esclaves dans une plantation cueillant les graines de café

 

Pendant toute la moitié du 20ème siècle, les marques contribuent à faire la promotion du café du Brésil, à grand renfort de publicités (aujourd’hui so vintage). A cette époque, les européens achètent essentiellement le café en grains puis torréfient en Europe.

pubs vintage cafe bresil

 

Aujourd’hui, l’industrie caféière s’est développée au niveau local. Même si le pays continue ses exportations de grains verts, il est torréfié au Brésil et vendu comme un produit fini, notamment pour répondre aux besoins du marché interne.

 

 

La culture du café au Brésil

Au Brésil, la période de récolte s’étend d’avril à septembre. Les caféiculteurs travaillent plusieurs variétés :

– des Arabicas comme le Typica, le Bourbon, le Caturra et le Maragogype

–  des Robusta comme le Conillon

 

On utilise différentes méthodes pour récolter le café : la méthode mécanique (stripping : récolte au tamis) et le picking où l’on cueille les cerises de café sur la branche à la main. La première est davantage utilisée au Brésil car elle nécessite moins de main d’œuvre.

 

Les grains sont traités par voie sèche, semi-humide ou humide en fonction des lieux de récolte.

Les grains séchés au soleil et non lavés se vendent sous l’appellation « Brazil » pour pouvoir différencier des plus fins « Milds ».

 

paysage bresilien plantation cafe

 

Les principales zones de production

Si le café pousse aussi bien au Brésil, c’est qu’il bénéficie de très bonnes conditions : de l’altitude, de la chaleur et de généreuses précipitations.

17 des 26 membres de l’Etat brésilien cultivent du café. 4 d’entre eux représentent 98% du revenu total: Paraná, Sao Paulo, Minas Gerais et Espírito Santo. Ils sont essentiellement situés au Sud-Est du Pays.

 

carte zones de production cafe bresilien

 

 

Notons que grâce à la demande de certification des pays importateurs, les producteurs brésiliens mettent davantage l’accent sur le respect de l’environnement et de la bio-diversité. En savoir plus sur les labels du café. 

 

 

Les arômes du café brésilien

Difficile de faire des généralités sur une telle diversité de café ! On a tendance à dire que les cafés du Brésil offre un corps neutre et une faible acidité ce qui les destine à de nombreux mélanges.

 

Bien souvent, on apprécie le café brésilien pour son caractère légèrement acidulé et ses quelques notes de cacao, de caramel ou de noisettes en fin de dégustation. Mais pour être tout à fait juste, cela dépend beaucoup de la variété cultivée et des conditions climatiques.

 

Les « Santos » sont réputés pour être les meilleurs cafés brésiliens, le Parana est plus âpre, le Bourbon et le Rio sont parfaits pour les mélanges. Le premier est doux et neutre, le second plus fort.
Un café de plus en plus précieux ?

 

En raison du changement climatique, la production de café risque de chuter dans le monde entier. Cette année le brésil attend une baisse de 11.3% de ses récoltes. Le rendement est plus faible avec des fèves plus petites qu’à l’habitude en raison des conditions météorologiques défavorables au début de la saison.

 

 

Notre sélection de cafés du Brésil

 

Chez Coffee-Webstore, nous vous proposons un assortiment de cafés brésiliens, sous toutes ses formes :

achet café du bresil ese, grains, capsules nespresso

 

 

  1. Les capsules compatibles issues des meilleurs crus Santos
  2. le café moulu Cie Dell’Arabica, de la région de Sao Paulo
  3. les dosettes ESE de Sao Paulo, Cie Dell’Arabica
  4. Les dosettes Senseo Brazil

 

 

Et vous, quel est votre café brésilien préféré ?

 

Sources des images :

Conselho nacional do café 

Herodote 

Mexido De Ideias 

http://www.cazloyd.com/en-gb/2014/07/21/coffee-production-brazil

Laisser un commentaire