Livraison
Express
Prochaine expédition dans
...

pour une livraison
avant 13h* !
En savoir plus
promo
Besoin
d'un conseil
Joignez-nous rapidement
Nous contacter
Qualité
garantie
Tous nos produits goutés
par un Expert des Saveurs
L'expertise
Paiement
sécurisé
Nous suivre
sur le web

CULTURE THE

HISTORIQUE DU THE

culture_de_the

Il existe de nombreuses histoires relatant la découverte du thé. La plus connue est chinoise. Selon cette légende, le thé est né en Chine dans les années 2700 av. JC. Elle raconte que l'empereur Shen Nung a découvert les feuilles de thé par hasard, alors qu’il faisait bouillir de l’eau au pied d’un arbre, qui n’était autre qu’un théier sauvage.Quelques feuilles de cet arbre tombèrent alors dans l’eau, lui donnant une couleur et un parfum délicat. L'empereur y goûta, apprécia et en repris.

Quelle que soit la légende, il semble que les arbustes soient originaires de Chine, probablement de la région située aux confins de la Birmanie, du Nord-Viêt-Nam et du Yunnan. L'habitude de consommer cette boisson s'est d'abord développée chez le peuple chinois.Ce n’est que sous la dynastie des Ming (1368-1644), que le thé commence à être consommé couramment en infusion comme nous le faisons aujourd’hui.On trouve mention du thé dans la littérature occidentale dès le XIIIe siècle avec le récit de Marco Polo (1254-1323), Les Merveilles du monde. Mais ce n'est qu'au XVIIe siècle que le thé est véritablement introduit en Europe.
D’abord réservée à la haute société, cette boisson se démocratise peu à peu devenant de plus en plus populaire. Au début du XIXe siècle, la croissance de la consommation du thé en occident et les prix élevés imposés par les chinois incitent les anglais à introduire des plantations en Inde et à Ceylan. Dès 1887, les importations en provenance des colonies anglaises devinrent supérieures à celles venant de Chine. L'Angleterre cessa ainsi de dépendre de la Chine pour son approvisionnement. Le thé s'est ensuite répandu dans d’autres régions du monde, en Afrique noire ou plus récemment en Amérique du sud.

PROCEDE DE FABRICATION

Il existe de nombreux types de thés (voir partie "le thé sous toutes ses formes"): noir, blanc, vert... A l'origine, une seule et même plante: le théier. Ce qui différe un thé noir d'un thé vert sont tout simplement les processus qui suivent la cueillette des feuilles de thé. Néanmoins, il existe des points commun entre tout ces derniers. Le principal d'entre eux est la fermentation, une réaction se faisant sous l'influence d'enzymes contenues dans la feuille fraîche. En déclenchant et en maîtrisant cette fermentation, le planteur choisit et donne sa couleur au thé.

LA CONSERVATION DU THE

Tout comme le café, le thé est sensible à l'air et à la lumière. Il est donc important de veiller à le conserver au mieux pour préserver tous ses arômes. Le thé doit être stocké dans un endroit sec, à température modérée et constante. Dans la mesure du possible il doit être placé dans un récipient étanche et opaque (boite de conservation) pour éviter qu'il ne s'évente et ne se dégrade.

Il faut également savoir que le thé se charge facilement d'odeurs et de goûts étrangers. N'entreposez donc jamais le thé avec le café ou le chocolat.

LES PAYS PRODUCTEURS DE THES

Le thé est très principalement produit par les pays asiatiques, dont 3 figurent parmi les 5 premiers producteurs :

ClassementPaysProduction (tonnes)Pourcentage
1erCHINE1 257 38426,5%
2èmeTURQUIE1 100 25723,2%
3èmeINDE805 18017,0%
4èmeKENYA345 8007,30%
5èmeSRI LANKA318 4706,7%
-autres908 87019,19%
TOTALMONDE4 735 961100%

Source :FAOSTAT | © OAA Division de la Statistique 2010, Mise à jour 16 décembre 2009

Consultation du 11 janvier 2010

Plus de la moitié de la production de thé est consommée localement. L'autre partie, de meilleure qualité, est exportée vers des pays comme l’Irlande (plus gros consommateur européen avec 3kg/an/habitant contre 200g/an/habitant en France !).

LE THE ET LA SANTE

Des études scientifiques ont montrées que grâce à ses vitamines (A, C, B, E, PP), sa théine, ses polyphénols et autres fluors, le thé, et particulièrement le thé vert, possède des vertus bienfaisantes pour la santé. Une feuille de thé vert ne contient pas moins de 300 substances actives différentes aidant à protéger votre organisme et à lutter contre certaines maladies chroniques.

La théanine est un acide aminé naturellement présent, et presque exclusivement, dans le thé. Sa structure lui permet de jouer un rôle de psychotrope dans le cerveau en y augmentant les concentrations de dopamine et de sérotonine. Elle permet ainsi de réduire le stress physique et mental et procure une sensation relaxante.

Une tasse de thé contient également environ 80mg de théine se diffusant continuellement dans l’organisme pendant 6 à 8h. Absorbée en quantité raisonnable, cette dernière permet de stimuler les systèmes nerveux et cardiovasculaire et d’assouplir les vaisseaux sanguins. Ces effets permettent d’améliorer l’humeur et la vigilance, de diminuer l’anxiété, et potentiellement de diminuer les risques d’accidents cardiovasculaires. De plus, on peut ajouter que l’association de la consommation de cette boisson chaude à un moment calme et réconfortant, agit sur notre cerveau et permet de libérer des hormones garantes de notre bien-être.

LE THE ET LES BIENFAITS DES ANTIOXYDANTS

Des recherches scientifiques ont montré que les antioxydants, présents dans notre corps et dans notre alimentation, sont capables de lutter contre les effets néfastes des radicaux libres (du à une exposition au soleil, à la pollution, à une alimentation riche, ou au stress…) sur notre santé. Les radicaux libres sont la cause principale du vieillissement de nos cellules et souvent responsables de plusieurs maladies chroniques telles que les accidents cardiovasculaires et certains cancers.

Le thé contient une grande quantité de tanins. Ces molécules sont en réalité des polyphénols ayant un fort pouvoir antioxydant. Dans le thé vert, ce sont les catéchines et dans le thé noir, ces molécules sont nommées théaflavine, par effet de l'oxydation subie par les feuilles de thé. Plus il aura subi de transformations, plus son taux en polyphénol sera faible.

On peut affirmer que le pouvoir antioxydant du thé est nettement supérieur que celui de la plupart des légumes !

Les effets bénéfiques des antioxydants sont supposés nombreux. En effet, ils permettraient d’éviter l’oxydation du mauvais cholestérol et ainsi éviteraient son absorption dans les artères. Ils pourraient également empêcher la formation de caillots de sang dans les artères (effet antithrombotique).

Ces tanins antioxydants, ont aussi des effets antiseptiques, utiles dans le traitement des diarrhées infectieuses.

LE THE, ALLIE DE VOTRE BEAUTE

Le thé a un fort pouvoir diurétique qui permet d’éliminer toxines et excédant d’eau de votre organisme. Il sera un allié lors d’un régime mais pas un ingrédient miracle. Une consommation trop importante lors des phases digestives empêchera une bonne assimilation du fer et d’autres protéines. Il est donc déconseillé de boire du thé pendant les repas.

Le thé libère également de la théine dans le corps, stimulant l’activité cérébrale et cardiovasculaire. Il augmente la vigilance et la capacité de concentration favorisant ainsi en quelque sorte l’élimination de calories.

Au-delà de ses antioxydants, le thé apporte également vitamines (A, B1, B2, C, E, K, P et PP) et sels minéraux (calcium, potassium, magnésium…) à notre organisme. Par exemple, une tasse de thé vert consommée quotidiennement, contient la quantité de fluor nécessaire à prévenir des caries.

Depuis quelques années, on retrouve également le thé vert dans nombre de produits cosmétiques et pharmaceutiques. Il est apprécié pour ses vertus antioxydantes bien sur, mais également antibactériennes, purifiantes, apaisantes et décongestionnantes. Ses teneurs en vitamines et en sels minéraux sont tout autant exploitées. On utilise même la théine comme arme anticellulite…